Game Start : La Passion avant tout


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie Manga.

[Critique] Les Torches d’Arkylon

les-torches-d-arkylon-1-coverToujours dans l’envie d’élargir l’horizon de leurs lecteurs, Akata décide d’éditer, après le très beau manwha Moi, Jardinier Citadin, un « manga français ». J’avoue n’avoir jamais été très séduit par ce genre que je trouvais trop souvent amateur. Cependant Michaël ALMODOVAR, l’auteur des Torches d’Arkylon a peut être su me faire changer d’avis.

L’histoire
C’est une période de crise en Arkylon. L’Empereur ne se préoccupe plus de son peuple et ne joue plus son rôle de dirigeant… Résultat, les guildes de mercenaires se multiplient et font d’énormes bénéfices ! C’est dans ce contexte que Sombrelune, un elfe noir un peu dragueur et Arkaïs, un chevalier dragon végétarien, sont engagés pour retrouver un paladin disparu depuis peu… Leur périple commencera à Mechaab, une cité aéroportuaire marchande. C’est là qu’ils retrouveront l’homme qu’ils recherchent… Ils seront alors mêlés bien malgré eux à un complot qui dure depuis bien des siècles ! Mais avec un artefact surpuissant sur les bras, une sorcière rancunière et un inquisiteur aux trousses, nos héros devront apprendre à dépasser leurs préjugés, combiner leurs talents et affuter leurs armes ! Car la quête qui les attend sera pleine de batailles, de poursuites, de pièges et de trahisons… La quête des Torches d’Arkylon.

Mon avis
2603490955Pour sa première œuvre Michaël ALMODOVAR s’en sort plutôt pas mal. Même si le thème de l’heroic fantasy et ces personnages sont (trop) classiques, l’histoire reste assez prenante pour éveiller notre curiosité. Car au-delà de l’humour toujours bien amené, des excellentes scènes de baston, certes un poil brouillon, c’est le récit qui nous intéresse. Car si nous pouvons suivre les aventures des protagonistes d’Arkylon, c’est parce qu’un petit garçon, vivant dans notre monde, est dans le coma. Il est à l’hôpital et plus aucun traitement n’a d’effet sur lui, toutefois il réagit à la lecture que lui fait sa mère d’une BD appelée les Torches d’Arkylon. Rêve ou réalité, magie ou miracle, on ne sait pas encore comment et où l’auteur va nous emmener mais cela peut aller très loin « scénaristiquement »

2518623506Le duo que forment nos deux héros, Arkais et Sombrelune fonctionne à merveille, l’auteur ayant réussi à les rendre vraiment charismatiques et attachants. Graphiquement même si dans l’ensemble cela reste agréable à regarder, le trait reste assez brouillon et pas toujours très dynamique pour tutoyer certains shonen (au contraire du manga Radiant de Tony Valente qui en reprend tous les codes). Mais est-ce vraiment la volonté de l’auteur ? Noter que le dessin se veut plus précis lors des passages dans le réel, ce qui donne bien plus d’intensité à l’histoire.

Les Torches d’Arkylon est néanmoins un titre à surveiller de près, surtout s’il confirme dans les prochains volumes tout son potentiel. Le premier cycle devant s’étendre sur 4 tomes, Michaël ALMODOVAR, a largement le temps de peaufiner son intrigue et ses dessins. Pour conclure, un petit mot sur l’édition par Akata, l’impression et la qualité des pages s’avère très soignée, il y a même un petit poster en couleur et une préface de Patrick SOBRAL (auteur de la BD Les Legendaires). Enfin un éditeur qui soutient les auteurs français comme il se doit.


[Critique] Moi, Jardinier citadin

moi-jardinier-citadin_1Après Seediq Bale, pour lequel je n’ai pas eu de coup de coeur, Akata a sorti le 23 janvier dernier sa deuxième série en tant qu’éditeur indépendant, Moi, Jardinier citadin. J’ai tout de suite été attiré par sa thématique (comme je l’explique dans mon article) ainsi que ses dessins somptueux. Ce Manwha en deux tomes, ressemble-t-il plus à un manuel sur la culture d’un potager ou à une véritable BD ? La vérité se trouve entre les deux.

L’histoire
Min-ho CHOI, dessinateur de BD prometteur, ne se retrouve plus dans le système. Depuis quelques années, il vivote en travaillant pour différents studios d’animation, mais il a bien du mal à prendre du plaisir dans la production de masse. Suite à son mariage, il décide de quitter Séoul, et emménage alors à Uijeongbu, une plus petite ville au nord de la capitale et en bordure de montagne. C’est là que, après démissionné, il décide de se consacrer à sa nouvelle vie, entre jardinage et dessins.

Mon Avis
Moi, Jardinier citadinDès les premières pages on nous met directement dans l’ambiance, avec une longue préface, très intéressante de François Rouillay (Co-fondateur du mouvement Incroyables Commestible), puis de Sang-kuk Lee Président de l’organisation coréenne pour agriculture durable et pour finir de Min-ho Choi l’auteur de ce Manwha autobiographique.

Ce qui qu’il y a de plaisant dans la lecteure de Moi, Jardinier citadin, c’est à la fois l’aspect reposant et tranquille qu’il dégage. L’auteur nous fait tourner les pages au fil de chaque saison et chaque saison apporte son lot d’evenements. Préparer la terre, les premières pousses, la dégustation de sa récolte, les affres d’une tempete, le rôle des insectes, la force de la nature à s’auto-purifier et l’importance de cultiver sans pesticide. Toutes ces petites choses que nos arrières grand-parents (voir nos grands parents) ont connu mais qu’on à tous plus ou moins oublié au profit d’une société de consommation, fade et triste.

mjc02Min-ho Choi nous fait (re)découvrir tous ces petits rien qui ont une importance capitale à travers la culture de son potager. Faire confiance à la nature, nouer des relations humaines simple et forte avec comme fil conducteur: La Terre nourriciere. Grâce à des dessins incroyablement beaux et colorés, à un humour omniprésent et leger, vous passerez un moment paisible et enrichissant. Car même si ce manhua, ne se revendique pas comme un manuel sur la culture des légumes, de nombreuses pages viennent apporter conseils et enseignements sur la façon d’organiser son potager. D’autres vous expliqueront la provenance de chaque légumes, leurs utilités, leurs goûts et leurs rôles dans le jardin. Une initiation intéressante pour tous les novices, qui comptent un jour cultiver la terre.

Akata réussi donc son pari, de proposer un manwha beau, drôle, touchant et interessant sans être ennuyeux. Le prix pourra surement en rebuter plus d’un (moi en premier, mais quand on aime…) mais au vue de la qualité de l’ouvrage, je peux vous assurer que ce n’est pas exageré. Couverture cartonnée, pages couleurs, une impression de grande qualité et une traduction française aux petits oignons.

Si vous êtes interessé par Moi, Jardinier citadin, n’hesitez pas à chercher dans le rayon BD de votre magasin, car il ne se retrouve pas toujours dans le coin manga. Rendez-vous au mois de mars pour commencer à travailler la terre de votre jardin et lire le seconde tome de Moi, Jardinier citadin.


[Critique Manga] Mokke tome 1

[Critique Manga] Mokke tome 1 dans Critique mokke-209x300Je n’avais pas acheté de manga aux éditions Pika depuis la première édition de GTO. La faute à un catalogue qui ne m’attire vraiment pas et à des adaptations pas toujours de très bonne qualité. Cependant, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis et lors de l’annonce de Mokke dans la catégorie Seinen je n’avais qu’une hâte dévorer ce premier tome. A tort ou à raison ?

L’histoire

guill_01 dans MangaMizuki et Shizuru sont deux soeurs qui possèdent respectivement le don d’attirer les yôkai et celui de les voir. Elles sont envoyées chez leur grand-père, expert en exorcisme, vivant à la campagne. Cependant, leurs talents particuliers n’ont pas que des avantages. Non seulement elles ont l’interdiction de parler à leurs camarades de leurs pouvoirs, mais elles sont aussi confrontées à de nombreux phénomènes surnaturels…

Mon avis

image-1-205x300Mokke est la contraction de Mononoké qui est un synonyme de Yokai, un esprit faisant parti du folklore japonais. Ce premier tome va nous expliquer très rapidement les particularités des deux soeurs. Mizuki, très espiègle, qui malgré qu’elle attire les esprits (sans les voir) prend son don un peu trop à la légère.  Tout le contraire de sa soeur aîné Shizuru qui elle peut voir les Yokai (mais elle n’en subit pas les conséquences directement) mais qui prend son rôle très à coeur pour aider les gens de son entourage. Cependant, elle doit le faire sans dévoiler son don, heureusement leur grand-père qui est exorciste est là pour les aider et pour leur expliquer les particularités de ces esprits vengeurs ou non. C’est ce qui rend ce manga si intéressant, car on apprend énormément sur l’origine de chaque monstre, sur leur fonctionnement et sur leur présence sur Terre.

image-2-215x300Chaque histoire dans Mokke est réellement captivante et le faite que cela se déroule dans une campagne japonaise rend le récit plus réaliste. Visuellement on se rapproche beaucoup des films d’animation de Ghibli, tant la nature est omniprésente avec des environnements très bien dessinés possédant énormément de détails. A contrario, les personnages sont assez simpliste (voir old-school) mais reste très expressif et participe à l’ambiance bucolique du titre. L’adaptation française est plutôt réussi avec une très belle couverture, une traduction correcte (même si certains termes employés ne sont pas toujours appropriés aux langages des petites filles) mais je regrette la piètre qualité d’impression. Les pages sont jaunes, le papier trop fin et pour un Seinen on nous explique encore dans quel sens il faut lire un manga…

Malgré ces petites imperfections, cela ne m’a pas empêché d’aimer Mokke et d’attendre le prochain tome avec impatience. J’espère que Pika fera un effort sur l’adaptation, que des pages bonus donnant plus d’explications sur les Yokai apparut dans les tomes soient présentes car Mokke en vaut vraiment la peine.


[Manga] Innocent : le nouveau Shin’ichi Sakamoto

[Manga] Innocent : le nouveau Shin'ichi Sakamoto dans Actu innocent-manga-sanson-image

C’est Akata qui nous a fait découvrir le mangaka Shin’ichi Sakamoto en publiant en 2007 sa série Kiômaru, puis en 2008 le sympathique Nés pour Cogner. Mais c’est en 2010 que l’auteur devient un incontournable de la scène manga avec son titre Ascension, un véritable chef d’oeuvre à la narration fabuleuse soutenu par des dessins somptueux. Cette série étant déjà terminé au Japon avec un total de 17 tomes, il était temps pour Shin’ichi Sakamoto de nous dévoiler sa nouvelle série. C’est lors de son passage en France en décembre 2011, où j’ai d’ailleurs eu la chance de le rencontrer, que l’auteur avait annoncé que les lecteurs seraient très surpris par le thème de son prochain titre.

innocent-manga-sanson-205x300 akata dans MangaUn peu plus d’un an après, la série Innocent est née et nous propose de suivre la vie de Charles Henri Sanson, bourreau français sous la cour de Louis XVI. Avec plus de 3000 exécutions à son actif, il est surtout connu pour avoir décapité les révolutionnaires Danton ou Robespierre. Malgré tout, il a toujours eu un profond dégoût pour cette profession qui est dans sa famille depuis plusieurs générations et il est obligé d’abandonner ses études pour prendre la relève de son père malade…

Nous sommes donc bien loin des monts enneigés d’Ascension, néanmoins les premiers dessins montrent une nouvelle fois que Shin’ichi Sakamoto maitrise totalement son art et j’espère que la narration sera tout aussi intense, forte et bouleversante que son dernier titre. Au vu du contexte historique et du personnage totalement torturé par la nécessité d’exécuter parfois des innocents, il y a vraiment matière pour obtenir un titre hors du commun. Espérons qu’Akata sera sur les rangs pour éditer le manga en France. 


[Manga] Les élus de l’année 2012

L’année 2012 est derrière nous et je profite de cet article pour vous souhaitez une belle et heureuse année 2013 ! Pour la débuter je vous propose mon top des manga qui m’ont marqué cette année, même si il est vraiment difficile de choisir parmi la pléthore de titres de qualités qui sont sortis en 2012. Cependant les titres suivants sont de réel coup de coeur que tout lecteur de manga se doit de posseder ou d’avoir lu au moins une fois.

Ascension

[Manga] Les élus de l'année 2012 dans Blabla ascension-manga-volume-1-simple-33411Apparu en septembre 2010, ce Seinen traite d’un thème peu répandu dans l’univers du manga, l’alpinisme. L’auteur n’est autre que Shin’ichi Sakamoto déjà responsable des manga Kiômaru et Né pour Cogner disponible également aux Editions Delcourt/Akata. Ascension est cependant très différent de ces deux derniers titres, puisqu’ici il s’agit d’une quête initiatique pour notre anti-héro Buntaro Mori. Renfermé, vivant seul, ne communiquant que très peu il se découvre une passion pour l’escalade puis l’alpinisme où il se sent enfin vivant. Face aux montagnes il devient un autre homme que rien n’arrête s’entrainant durement pour ne faire qu’un avec son environnement. Malheureusement pour lui, les relations humaines vont vite le rattraper telle une avalanche pour le ravager de l’interieur…

Avec des dessins d’une incroyable beauté, une intensité narrative hors du commun, Ascension reste pour moi une oeuvre majeure dans le paysage manga. Shin’ichi Sakamato sait décrire les sentiments les plus profonds de l’être humain avec ses dessins, il vient même a supprimer complètement les onomatopées pour laisser ses réalisations s’exprimer à leurs places. Cela relève parfois du génie, les pages défilent devant nos yeux comme neige qui font au soleil et je prends un énorme plaisir à lire et relire Ascension. Car il faut être patient, la série est terminée au Japon, mais pour des raisons éditoriales, le titre n’est publié que tous les trois mois. Les retrouvailles sont ainsi plus intenses…

Ascension, 11 tomes VF en cours, est publié aux Editions Delcourt/Akata au prix de 7,99€

Thermae Romae

9782203049093-216x300-108x150 arms peddler dans MangaEncore un titre qui propose un thème rarement lu, c’est pour cette diversité que j’aime les manga, Thermae Romae proposant de nous faire découvrir les bains romains et… japonais. Pour ce faire l’auteur Mari Yamazaki nous propose d’effectuer des voyages temporels où les nombreux gags et quiproquos seront legions, les coutumes des Romains et des Japonais n’étant pas très semblable mise à part pour… les bains. Thermae Romae est une vrai bouffée d’oxygène dans un marché du manga qui sature toujours un peu plus chaque mois. Je vous invite à lire ma critique des deux premiers tomes pour un avis plus complet, mais si vous êtes amateur de curiosité  vous pouvez l’acheter les yeux fermés.

Thermae Romae, 5 tomes VF en cours, est publié aux Editions Sakka au prix de 7,95€

Bonne Nuit PunPun

5228-211x300-105x150 ascensionSi comme moi vous n’aviez jamais lu de manga d’Asano Inio, Bonne Nuit PunPun va vous embarquer dans une tourmente de sentiments dont vous ne ressortirez probablement pas indemne. Vous allez suivre la vie et les tracas d’enfants que vous allez voir grandir au fur et à mesure des tomes dont PunPun qui est le fil conducteur de la série. Ne vous fiez pas aux jaquettes très colorés et aux représentations étranges des personnages principaux (des poussins, enfin je crois) car le manga traite de sujet grave et sérieux (le sexe, l’inceste, le suicide). D’ailleurs plus la série avance et plus elle devient dramatique, poignante et vous prend aux tripes comme nulle autre. Je ne peux que me prosterner devant des dessins d’une beauté et d’un realisme hallucinant, de la narration inventive et tellement bien mené qu’on ne prête même plus attention à l’apparence différente de PunPun et sa famille. Un titre déjà culte à mes yeux, à dévorer sans retenu et sans complexe. Vous pouvez lire ma critique des deux premiers tomes.

Bonne Nuit PunPun, 5 tomes VF en cours aux Editions Kana au prix de 7,45€

The Arms Peddler

the-arms-peddler-1-ki-oon-108x150 front missionJe suis passé complètement à côté de ce titre sortie en février 2012 malgré des critiques très bonnes de la part de la presse et des mes followers sur Twitter. Je me suis laissé aller en achetant le premier tome et ce fût un véritable choc. Ce manga narre les aventures de Garami, une vendeuse d’armes dans un monde post-apocalyptique à la sauce western. Entre les dessins d’une précision rare, le découpage des planches qui frise la perfection et un scénario à toute épreuve, The Arms Peddler est titre qui ne fait pas dans la dentelle à tout niveau. Brute, sauvage, dur et incroyablement intense je prends un énorme plaisir à lire ce titre que j’avais un jour négligemment feuilleté. Comme quoi il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

The Arms Peddler, 5 tomes VF en cours, aux Editions Ki-oon, au prix de 7,65€

Front Mission – Dog Life and Dog Style

front-mission-t.1-108x150 i am a heroLes amateurs de jeux vidéo connaissent très bien cette série, qui à l’origine, est un tactical-RPG sorti sur Super Famicom en 1995. Ki-oon a décidé d’éditer le manga et même si je pouvais craindre une adaptation bâclée tiré d’un jeu vidéo il n’en ai rien. Front Mission traite d’une guerre entre deux superpuissances, mais le scénariste Yasuo Otagaki nous montre tout le côté obscur de ce combat complètement puéril. Les atrocités de la guerre sont ici mis à nues, vous n’échapperez pas aux nombreux cadavres, aux scènes de viol et la noirceur humaine que peu engendrer ce type d’affrontement. Un manga dur, violent, le tout soutenu par des dessins réalistes et un scénario à couper le souffle qui risque de vous scotcher. Front Mission n’est pas un titre à negliger et tout amateur de seinen (saupoudré de mechas) doit lire ce titre.

Front Mission, 6 tomes VF en cours, aux Editions Ki-oon, au prix de 7,65€

I am a Hero

9782505014409-couv-i258x392-98x150 punpunPour finir ma sélection 2012, je vous laisse avec un autre manga atypique, I am a Hero aux Editions Kana. Si comme moi vous n’avez pas accrochez au style de Walking Dead, ce titre devrait vous plaire. Ici, nous suivons les mésaventures d’un mangaka raté Hideo Suzuki, paranoïaque et qui souffre d’hallucinations. Ce dernier est tellement obnubilé par sa petite vie sans intérêt qu’il ne remarque pas qu’autour de lui une terrible menace se répand. Un virus a semble-t- il était oublié dans la nature et les citoyens japonais se transforment en zombie féroce suite à une morsure. Ce « looser » va devoir tant bien que mal survivre à ce tragique événement en prenant des décisions qui auront un réel impact sur le cours de sa vie.

Avec une narration très subtile et un scénario rondement mené, I am a Hero sait tenir son lecteur en haleine. On ne sait pas ce qui va nous attendre à chaque volume et on se delecte des dessins réalistes, parfois très gore, de ce manga trépident. Le thème sur les zombies est très connu, mais ici il est traité d’une manière original, à travers les yeux d’un homme peureux, asociale et qui ne se rend pas compte de l’ampleur de la situation. I am a Hero est déroutant, jubilatoire et effrayant, si le mangaka arrive à maintenir la pression jusqu’à la fin on tiendra une nouvelle fois un chef d’oeuvre.

I am a hero, 6 tomes VF en cours, aux Editions Kana, au prix de 7,45€


1...34567...11

HARKYA TYRANID HIVE FLEET |
La légende d'Okami |
Astuces Prizee gratuit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tournoi de Calcul Mental
| turfprono
| dofus screen