Game Start : La Passion avant tout


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie Evenement.

[Evénement] Soirée Luigi’s Mansion 2

[Evénement] Soirée Luigi's Mansion 2 dans 3DS luigi-mansion-2

Peu avant la sortie de Luigi’s Mansion 2, une soirée de lancement a été organisé à Paris par Laboitecom et Nintendo pour fêter l’arrivée de cette suite tant attendu. Malheureusement comme j’habite Lyon je ne pouvais pas m’y rendre, heureusement j’ai pu envoyer mon reporter de choc MykeHell (qui possède également un excellent blog) aller titiller du fantôme en compagnie de Luigi.


luigismansion2-1-300x225 Fantôme dans Evenement« C’est grâce à mon pote Sachiel que j’ai pu me rendre à l’avant-première organisé par Nintendo, au Manoir de Paris, pour la sortie de Luigi’s Mansion 2. L’invitation étant valable pour deux personnes je ne me suis pas fait prier et j’ai convié un ami à me rejoindre. Nous voilà donc devant les portes du Manoir de Paris. Enfin, manoir, c’est vite dit. Concrètement cela ressemble plus à un ancien bâtiment très étroit coincé entre deux rues pas spécialement accueillante et dont la façade est quasiment invisible. Non vraiment, une fois devant l’édifice on se demande où est l’attraction. Bon en fait, il faut d’abord passer une double porte pour ensuite accéder à un petit couloir amenant directement aux réjouissances. Mais avant de rentrer il faut décliner son identité. Il nous a suffi de donner nos noms, le nom du blog représenté et ainsi nous pouvions… Ah bah non. Visiblement ils n’avaient pas nos noms dans la liste malgré un échange de mails plutôt clair quelques jours avant. On nous laisse quand même entrer et l’hôtesse nous donne une balle antistress Boo et un masque Luigi dont « le port est obligatoire « nous a-t-elle dit. Ha ha ! Trop marrant ! Bon en fait oui c’était plutôt drôle et vu que tout le monde avait le sien autant jouer le jeu à fond. Je ne vais pas vous spoiler (oui je considère que c’est du spoil) l’entrée ainsi que le contenu de l’attraction mais ce que je peux vous dire c’est que ça ne fait pas bien peur. L’ambiance est présente et vraiment très réussis mais tout juste aurez-vous quelques sursauts à cause d’un truc vous sautant à la figure ou un jet d’air comprimé soufflant dans vos oreilles. Les comédiens sont pour la plupart vraiment bons et les légendes revisitées sont agréable à parcourir. Malheureusement un petit détail nous a quelque peu sortie du délire. Avant d’entrée dans notre parcours l’un des organisateurs nous a remis une lampe à lumière noire. Cet objet, qui affiche le blanc et les fluides corporels (oui tous apparemment…), nous a servis à trouver de gros autocollants de fantômes Boo disséminés un peu partout. On nous a demandé de les recenser et une fois sortie de notre session il n’y avait personne pour nous réclamer le chiffre. En gros cette idée n’était la plus amusante du monde et n’a servis à rien à part désorienter les comédiens qui voyaient certains de leurs tours de passe-passe complètement mis à nue via la lampe.

Un petit conseil à vous qui souhaiteriez passez un peu de temps dans ce manoir. Je vous déconseille FORTEMENT d’aller y faire un tour lors de la soirée d’Halloween ou plus généralement s’il y a des enfants dans votre groupe. La raison est simple, on a beau demander aux gosses au tout début si ils sont sur de vouloir y entrer, ils finissent toujours pas en ressortir avant d’avoir finis obligeant ainsi les comédiens à se dévoiler pour leur expliquer que tout ceci est fictif et que non ils ne veulent pas les découper pour en faire des tourtes salés. Ça casse le trip. Vous êtes prévenues.

bf5jt6bccaa4mu5.jpg-large-179x300 GameCube dans Jeux VideoUne fois sortie une petite salle ornée d’un bar nous attendait et visiblement le bar est l’attraction principale de cette soirée. On part donc se chercher un rafraîchissement puis on cherche illico à chopper (tony tony…) une borne pour tester Luigi’s Mansion 2 parce que c’est quand même pour ça que je suis venue vu qu’on nous donnait la possibilité de l’essayer. Ça tombe bien, je n’ai jamais fait le premier sur (le, la ?) Nintendo GameCube ! A défaut d’avoir pu trouver une borne pour le mode solo du jeu (il y en avait très peu…) on a décidé de se rabattre sur le tournoi qui était prévu pour l’occasion. Là encore, niveau organisation, c’était un peu chacun pour soi. J’avais préalablement confirmé par email ma participation au tournoi et arrivé sur place il semblerait que tout cela n’ait pas été pris en compte et qu’il faille se réinscrire. Rien de grave mais je commence à croire que le manque d’organisation dans les événements Nintendo est monnaie courante et qu’apparemment ça ne gêne personne. Ou alors c’est parque les 3/4 des gens présents ce soir-là ont passé leur soirée devant le bar…

b60f3b3a92c611e282c522000a1fa433_7-150x150 LuigiOn se dirige donc vers une rangé de 4 bornes équipé avec des 3DS XL de couleur noire puisque le tournoi du jeu s’est effectué sur le mode multi-joueurs. L’objectif était d’atteindre le niveau 5 du manoir (celui du jeu…) le plus rapidement possible. C’est marrant parce que les règles je les aie apprises 4 jours plus tard lors de l’annonce des résultats. Vous connaissez le mot organisation ? Non, désolé monsieur nous n’avons pas de dictionnaire. C’est donc en compagnie de deux personnes nous étant parfaitement inconnues mais fort sympathique que nous avons croisé le fer avec les fantômes. Vous dirigez donc chacun un Luigi habillé de différentes couleurs. J’avais le vert, ce qui faisait de mois le PGM de la partie, c’est évident. Blague à part, il nous fallait, armé de notre Ectoblast 5000, aspiré tous les fantômes du niveau pour ensuite accéder à une dernière salle contenant d’autres fantômes. Une fois celle-ci vidée il nous restait 30 secondes pour récupérer 4 pièces rouges disséminées dans le niveau. Le niveau final de notre partie nous emmenait sur le toit face à un boss et une horde de fantômes aux différentes formes. Je reconnais que la fin était tout de même assez corsé mais par forcément pour les raisons habituels. C’est plutôt à cause des chutes violentes de framerate qu’il m’a été  difficile d’anticiper quoi que ce soit venant de ces fantômes. Oui, en multi, le jeu souffre de problèmes techniques vraiment gênant. Pour peu qu’il y ait beaucoup de fantômes à l’écran vous allez chialez car tout ne réagira pas au doigt et à l’œil. De gros ralentissements se font sentir et c’est tout de même hyper désagréable et malheureusement monnaie courante ces derniers temps sur Nintendo 3DS. Hormis ça, ce mode multi-joueurs reste sympathique à faire mais personnellement je n’y vois pas un grand intérêt sur le long terme. C’est très simple et efficace mais semble dénué de tout challenge au vue de ce qu’on a pu en voir. Je me trompe peut être mais ce n’est en tout cas pas le mode multi-joueurs de ce Luigi’s Mansion 2 qui me ferait acheter celui-ci ou passer des soirées entières dessus, non.

Voilà à peu près tout ce que je peux vous dire sur cette soirée ma foi fort sympathique et se déroulant dans un lieu plutôt original. Difficile d’être pleinement convaincu par le jeu via son seul mode multi-joueurs et la courte session de jeu que nous avons eu dessus mais celui-ci semble avoir une ambiance plutôt soignée et un gameplay simple mais efficace. “

http://www.dailymotion.com/video/xyj3zb


[Rencontre] Florent Gorges à Lyon

[Rencontre] Florent Gorges à Lyon dans Evenement banniereblog3c

IMG_2443-225x300 Dedicace dans Jeux VideoIl avait annoncé sa venue à Lyon sur Twitter et c’était pour moi l’occasion de le rencontrer pour le remercier du travail qu’il accompli depuis plusieurs années. Florent Gorges, fondateur des éditions Pix’n Love, puis d’Omake Books, est l’auteur de l’Histoire de Nintendo et de nombreuses ouvrages traitant avec passion du jeux vidéo. La librairie Glénat à Lyon a eu l’excellente idée de lui proposer une séance de rencontres/dédicaces de 14h à 19h le 8 septembre. J’ai pu donc m’y rendre avec mon exemplaire de l’Histoire de Nintendo volume 1 pour bavarder autour de son travail éditorial et me faire dédicacer mon livre.

IMG_2452-225x300 Florent GorgesAffublé d’un magnifique t-shirt Parachute (célèbre Game&Watch de Nintendo), j’ai rencontré un homme simple, abordable et qui sait faire partager sa passion comme personne. C’est simple je serai resté des heures à discuter avec lui, mais il fallait aussi laisser la place aux autres lecteurs venus le rencontrer. J’en ai profité pour lui demander si le volume 4 de l’Histoire de Nintendo était en cours de rédaction et c’est bien le cas, puisque même pendant son voyage il a bossé dessus. Ce nouveau volume parlera du fabuleux GameBoy (et de ces déclinaisons jusqu’à la Micro) et du Virtual Boy. Malheureusement aucune date de sortie pour le moment, l’ouvrage étant loin d’être terminé, sachant que Florent Gorges doit encore mener un gros travail d’investigations pour apporter le plus d’informations inédites possibles (qu’est devenu le GameBoy Advance 2 ?).

J’ai vraiment été ravi de rencontrer Florent Gorges et en plus de ma dédicace, j’ai acheté au passage son livre pour enfant Les Cent Sushis (pour mon fils de 4 ans) sur lequel je reviendrai plus en détails dans un prochain article.


[EVENEMENT] Master Class avec Hideo Kojima

[EVENEMENT] Master Class avec Hideo Kojima dans Evenement DSC3589
Credit photo AFJV

Le 2 mai dernier je recevais de l’agence VPCOM une invitation presse pour assister à une Master Class en compagnie d’Hideo Kojima et Yoji Shinkawa. A mon grand désespoir l’événement se passait à Paris (je suis de Lyon) et je devais me résoudre à ne pas rencontrer une de mes idoles vidéoludiques. Après avoir essayé de me pendre avec ma souris sans fil, j’ai décidé de faire don de cette invitation à mes followers sur Twitter. C’est Touchilink qui décrocha le précieux sésame et voici son compte-rendu que vous pouvez également retrouver sur son blog.

DSC_0004-300x199 kojima dans Jeux VideoLe 9 mai dernier, après une pause Quick avec l’ami Cocole, c’est le ventre pansu que nous nous sommes dirigés  sur le coup de 19h30 au Cinéma Mk2 Bibliothèque où nous fûmes conviés pour une soirée exceptionnelle en compagnie du grand Hideo Kojima, que l’on ne présente désormais plus ! Depuis la réception de l’invitation, je suis comme un gosse à l’idée d’assister pour la première fois à une soirée-presse. Du stress, de l’impatience et pourtant une assurance digne de Claire Chazal  ! Alors que je pensais que nous ne serions qu’une bonne cinquantaine, c’est une centaine de blogueurs qui s’étendaient sur une bonne dizaine de mètres. A 20h, après vérification, nous avons pu pénétrer Salle 12, là où toute la soirée allait se dérouler.

DSC_0007-300x199 KonamiC’est dans une exaltation qui pouvait se ressentir que la soirée animée par le célèbre Julien Chièze de Gameblog.fr a débuté. Et quoi de mieux que de retracer l’histoire de la série en une courte bande annonce du plus ancien au plus récent épisode connu à ce jour. Quelques minutes après, ce fut sous des tonnerres d’applaudissements et de hurlements de foule en furie qu’Hideo Kojima et son acolyte Yoji Shinkawa, designer du beau Snake, furent accueillis. Afin de nous traduire au mieux tous les propos de nos deux compères, c’est Florent Georges des éditions Omaké Books qui était de la partie. Ainsi, ce fut sous de bonnes augures que nous avons pu débuter cette Master Class de haut niveau. Divisé en cinq parties bien distinctes, des prémices de la série jusqu’à l’avenir de Metal Gear en passant par les folies artistiques de Yoji Shinkawa, la rencontre fut riche en émotions et en découvertes parfois inattendues.

DSC_0029-300x199 MasterclassParmi celles-ci, la vie d’Hideo Kojima. Nous avons eu le droit en exclusivité à une interview intime. Cela peut paraître complètement affolant à ce jour, mais petit garçon, Hideo Kojima n’était pas plus passionné par le jeu vidéo que moi par la chirurgie plastique.  Lors de sa scolarité, il réalisa de petits romans dont il fit la réalisation entièrement à la main, de la mise en page à la reliure jusqu’à dessiner lui-même la couverture. Un travail de fourmi qui l’amena à en réaliser quelques autres par la suite. Hideo Kojima, comme il a pu l’avouer lui-même, se sent composé à 75 % de films. Un parallèle cocasse avec la composition d’eau de notre corps qui signifie que tout l’univers d‘Hideo Kojima se concentre en grande partie autour de la cinématographie, là où il va constamment puiser son inspiration. Il est vrai que le simple fait de prononcer le nom d’Hideo Kojima nous rapporte constamment à l’image de Metal Gear dont il est le créateur, mais avant de percer dans le métier tel un dieu, Hideo Kojima est passé par la petite porte. Son premier titre fut Penguin Adventure, un jeu d’aventure pour lequel il apporta sa contribution dans la réalisation de quelques personnages. Ce jeu est très rare aujourd’hui mais lors de la conférence Julien Chièze nous avait ramené un très bel exemplaire encore brillant du titre MSX.

DSC_0017-300x199 Metal GearUn simple billet ne me suffirait pas à retracer  la conférence dans son ensemble, beaucoup de choses se sont dites et nous sommes longuement repassés sur les épisodes-phares de la saga, leur construction narrative, leurs déboires, mais aussi la provenance des idées magiques, tel que le changement de manette face à Psychomantis, l’augmentation du son lors de l’explosion de la bombe…  ça vous dit quelque chose ?! Mais revenons à nos moutons. Histoire de reposer Hideo Kojima et de le laisser s’humidifier la bouche, c’est Yoji Shinkawa (qui attendait depuis une heure) qui a pu s’exprimer. Lui contrairement à Hideo Kojima est passé par la grande porte, après avoir fait de longues études dans les plus grandes écoles d’arts du Japon, Yoji Shinkawa fut recruté par Hideo Kojima lors d’une épreuve-test pour l’invention et la réalisation du chara-design de Snake. Il eut carte blanche, et tel qu’on le connait,c’est plutôt réussi. Yoji Shinkawa nous a confié qu’il était obnubilé par les courbes de ses personnages, obnubilé par une optique omniprésente de rendre sexy les courbes de l’expression faciale ou bien du corps de tout ce qu’il produisait (même les Mechas !). Nous avons pu assister à une démonstration live de dessin pour le personnage de Snake, une belle leçon d’art et une claque dans la gueule pour tous.

AsejR5UCIAEDnEX.jpg-large-300x225 ShinkawaVenons-en à parler du futur, là ou la conférence atteignit son apogée. Qu’en est-il ? Sur quelles consoles allons nous retrouvez Snake ? Toutes ces questions restent pour le moment en suspens. Mais durant la soirée un grosse annonce tout droit sortie de la bouche d’Hideo Kojima a fait mouche dans la salle. Metal Gear Rising Revengeance, le prochain épisode de la saga, sera présenté en démo jouable lors de l’ E3 2012 ! Une news importante que toute la salle avait relayé sur Twitter dans la minute qui suivait. La rencontre s’est conclue par une séance de questions – réponses et une photo souvenir de la salle, à retrouver sur le compte Twitter d’Hideo Kojima !


Concrètement,ce fut une bonne soirée, mais une simple Master Class, j’aurais bien espéré quelques goodies et des infos croustillantes, mais non, tant pis ce sera pour une prochaine fois.  En tout cas, cela me laissera un souvenir impérissable. Merci beaucoup à Konami et à l’ami Sachiel !

Article rédigé par Toutchilink le 12/05/2012


HARKYA TYRANID HIVE FLEET |
La légende d'Okami |
Astuces Prizee gratuit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tournoi de Calcul Mental
| turfprono
| dofus screen