Game Start : La Passion avant tout


  • Accueil
  • > Critique
  • > [Critique] Bienvenue chez Protect : Du papier au numérique
« | Accueil | »

[Critique] Bienvenue chez Protect : Du papier au numérique

Pour ces nouveaux articles, j’ai décidé de passer en revue mes dernières lectures du moment. De nombreuses nouvelles séries arrivent, toutes plus variées les unes que les autres, notamment chez Akata mon éditeur fétiche. Mais il y a aussi Wolfsmund qui a débuté sa carrière en 2011 chez Kioon et dont j’entrevois seulement cette année toute la force scénaristique. Et puis il y a des grands classiques, que je lisais étant jeune et qui reviennent cette année chez Glénat. Outre Gunmm qui fera son grand retour en octobre 2016, c’est bien évidement Akira, qui a marqué au fer rouge toute une génération, dans une édition dite « ultime » qui m’intéresse plus particulièrement. Il y a aussi des grosses suprises comme le manga Dédale et Stravaganza sur lesquels je reviendrai prochainement. Bonne lecture et bel été !

Bienvenue chez Protect : Du papier au numérique

bienvenue-protectAkata a décidé d’éditer un titre que personne n’attendait, mais tout à fait dans l’air du temps. Ce premier tome, d’une trilogie, va vous expliquer la crise actuelle du livre à travers la vision d’une maison d’éditions ainsi que d’un auteur de manga. Ce dernier n’est autre que Misokichi Suzuki spécialiste de l’éro guro qui va nous expliquer son parcours, entre fiction et réalité, de mangaka qui a briser les chaines de l’édition pour s’auto-publier grâce au numérique.

L’histoire
Pour son apprentissage professionnel, la jeune Nanami doit réaliser un stage en entreprise. C’est au sein de la société Protect qu’elle va avoir la chance de pouvoir s’immerger dans le monde du travail… Cette boîte de consulting en médias numériques est dirigée par un véritable génie de l’informatique : un certain Jingorô Yamada ! Consultant aussi extravagant que visionnaire, il va ouvrir la lycéenne à de nouveaux horizons… Et sa première mission sera de remettre sur les rails un mangaka dont la carrière est au point mort. Et si le numérique était la clé pour créer de nouveaux business models dans le monde de la culture et du droit d’auteur ?

Mon Avis
Capture d’écran 2016-07-30 à 10.24.42Nous allons donc faire la connaissance de Nanami, qui doit réaliser un stage en entreprise. Son choix s’est porté sur la société de consulting Protect dirigé par un génie de l’informatique Jingorô Yamada. J’avais une crainte en lisant ce manga, que les explications donnés sur le passage du papier au numérique soit trop scolaires, lourdes et indigestes. Je vous rassure tout de suite, il n’en ai rien, cela grâce à une palette de personnage auquel on s’attache rapidement  et qui exposent leurs théories de manière ludique et loufoque.

La lecture est ainsi très fluide, avec des dessins agréables à regarder, un contenu riche et intéressant sur l’état du marché au Japon, qu’il serait intéressant d’appliquer sur le territoire français, peut être par le biais d’Akata pour le coup. Dans tous les cas, l’éditeur Limousin sort une nouvelle fois des sentiers battus et réussi pour moi son pari, amener le lecteur à se poser des questions sur la manière dont on peut « consommer » les livres tout en faisant vivre les auteurs de leur oeuvre. L’édition de Bienvenue chez Protect est comme d’habitude un exemple à suivre, papier épais, encrage parfais, adaptation et traduction sans bavure, du beau travail. Le second tome à paraitre le 30 juin prochain s’intéressera à l’impact des smartphones sur le jeu video.


  1. Night écrit:

    D’un sujet comme ça je dirais vive le support physique et les livres papier !!! Il faut que ça continue.

    Citer | Posté 30 juillet 2016, 16 h 48 min

Laisser un commentaire

HARKYA TYRANID HIVE FLEET |
La légende d'Okami |
Astuces Prizee gratuit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tournoi de Calcul Mental
| turfprono
| dofus screen