Game Start : La Passion avant tout


« | Accueil | »

[Critique] Nés pour Cogner T.1

cogner1

En attendant ma critique sur le manga Innocent, je vous propose de découvrir l’un des excellents titres de Shin’ichi Sakamato. Pas aussi bon que l’exceptionnel Ascencion, même si il est improbable de les comparer sur la forme. Par contre les valeurs évoquées sont toujours identiques et chères à l’auteur.

J’en avais un peu marre de lire des shojos que je trouve de plus en plus niant-niant (mise à part Nana et orange) et comme je me procure énormément de manga provenant des éditions Akata, j’ai regardé ce que proposait leur catalogue bien fourni. C’est alors que je suis tombé sur la couverture d’un homme en slip, un fundoshi exactement, non pas que je sois attiré par les hommes musclés à moitié nus transpirant de sueur, loin de là, mais dès les premières planches j’ai senti que ce Nés Pour Cogner avait quelque chose de particulier…

L’histoire
Capture d’écran 2015-04-05 à 13.41.43Ce manga racontre les aventures de Takeshi Yamato, un jeune lycéen tokyoitequi déménage dans une nouvelle ville. Ex-chef de bande affublé d’un incroyable et gigantesque secret, il est bien décidé à faire table rase du passé pour devenir enfin un garçon fréquentable. Pourtant dès les premiers jours, son secret est démasqué par une bande de voyou et tout le monde dans son nouveau lycée est déjà au courant. Fou de rage, Takeshi décide d’en venir au main, mais il est interrompu, puisque son adversaire, Gôno, doit livrer un combat officiel pour le titre de Masuraou. Le Masuraou est une grande cérémonie qui se déroule tous les ans depuis des centaines d’années dans la ville d’Osaka, où les hommes se battent en duel uniquement à main nu afin de devenir le roi de la ville. C’est en apprenant cela, que Takeshi décide de participer à ce culte de la virilité pour qu’il puisse enfin se faire respecter.

Mon Avis
Capture d’écran 2015-04-05 à 13.44.23Ce premier tome, sur sept, nous met donc directement dans l’ambiance avec en premier plan un sens de l’humour comme les mecs, « les vrais », l’aiment (bien gras comme diraient certains) ainsi qu’une bonne dose de baston soutenu par un graphisme et un découpage des planches dynamique et au character design inspiré. Du grand Shin’Ichi Sakamoto. Le scénario, certes, ne casse pas trois pattes à un canard, mais l’intérêt de Nés Pour Cogner ne se situe pas vraiment là, car au delà de ces combats et de son humour en dessous de la ceinture, il y a derrière tout ça une thématique qui reviendra sans cesse dans les prochains volumes: « Le courage, le respect, la loyauté, la sincérité, l’amour et l’amitié ». Des valeurs qui de nos jours semblent très souvent dénués de sens, voir sans intérêt pour certains, et qui pourtant pourraient apporter beaucoup de sens à la vie de chacun. Nés Pour Cogner est un manga à suivre et que je vous recommande chaudement.

Nés pour cogner disponible aux Editions Delcourt au prix de 7,99€


  1. Yomigues écrit:

    J’avais beaucoup aimé mais franchement, à part le dessin… Rien de bien exceptionnel. Manga de baston pas très original, si ce n’est la tradition du Masuraoh. L’humour est bien appréciable quand même !

    Citer | Posté 6 avril 2015, 20 h 09 min

Laisser un commentaire

HARKYA TYRANID HIVE FLEET |
La légende d'Okami |
Astuces Prizee gratuit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tournoi de Calcul Mental
| turfprono
| dofus screen